Actualités

Alumni days : Felipe Alejandro ARAYA MACHUCA (Génie énergétique & Systèmes numériques, 2020, Amiens)

Vue 95 fois

  • Pourquoi avoir choisi de faire tes études en France ?

Je suis convaincu que c'est plutôt la France qui m'a choisi que l'inverse. Pendant mes études universitaires au Chili, j'avais toujours le projet de partir à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échange. Avant partir et en faisant des recherches, j'ai découvert que la Pontificia Universidad Católica de Valparaíso (PUCV) avait un partenariat avec l'ESIEE-Amiens offrant la possibilité d'obtenir un double diplôme. C'est pourquoi j'ai postulé pour partir en France, je n’ai même pas hésité. Ce pays m'offrait un séjour d'au moins deux ans avec la perspective d'obtenir un diplôme de l'UE, tandis que les autres options n'offraient qu'une année avec une validation des matières qui n’étais même pas garantie.

 

  • Qu’est-ce que ça t’a apporté ?

D'un point de vue professionnel (ou académique si on veut), cette expérience m'a permis de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises à l'université au Chili. J'ai eu l'occasion de travailler avec du matériel réel et d'apprendre à utiliser des logiciels largement utilisés dans l'industrie.

Sur le plan personnel, cela m'a ouvert l'esprit, comme le disent les Français. Le développement personnel que j'ai connu en émigrant a été une expérience très enrichissante. Pendant mon séjour à Amiens, j'ai non seulement appris de nouvelles langues, mais j'ai aussi réalisé que les défis et les aspirations des gens sont universels, peu importe leur origine, leur culture ou leurs croyances. Le contact avec les autres a été facile, même avec des personnes totalement différentes de moi sur le plan linguistique et culturel, qui sont finalement devenues comme une famille pour moi. La distance et le temps ont pris une signification différente.

En résumé, j'ai appris bien plus sur moi-même et sur la vie en général.

 

  • A la fin de tes études, es-tu resté en France ?

Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai décidé de rester en France. Un des désavantages de partager cette expérience avec autant d'étrangers est que je n'ai pas beaucoup amélioré mon niveau de français. C'est pourquoi j'ai décidé de rester et de le perfectionner.

 

  •  Quel est ton parcours depuis la fin de tes études ?

En tant qu'immigré qui se respecte, mon premier emploi ne correspondait pas vraiment à mes études. J'ai passé un an à FIME, où malgré mon manque d'expérience dans ce domaine, j'ai été accueilli à bras ouverts et soutenu pour toute l’équipe. C'est là que j'ai eu l'opportunité de travailler avec des entreprises renommées telles que MasterCard, Visa et American Express.

Ensuite, je suis retourné à UniLaSalle Amiens en tant qu'ingénieur d’études, où j'ai eu la chance de découvrir le fascinant monde des matériaux diélectriques. J'ai également eu le privilège de faire partie d'une équipe de jeunes chercheurs exceptionnels et même de participer à quelques cours de l’option EEDD.

Actuellement, je travaille en tant qu'ingénieur en assistance technique chez SEDIVER, leader mondiale des isolateurs en verre trempé pour les réseaux électrique arènes. Ici toute l'équipe m'a chaleureusement accueilli. C'est un véritable plaisir de collaborer avec des professionnels aussi talentueux et humains.

 

  • Comment imagine tu ton avenir ?

Pour l'instant, j'imagine mon avenir en France. Je suis certain que je pourrai continuer à évoluer et à me perfectionner ici.

 




1
J'aime
Proposer une actualité